| accueil | concerts | concerts-lecture | concerts à domicile | cérémonie du thé |
 | discographie | TV coréenne | koto | shamisen | liens | partenaires |

Musique traditionnelle japonaise
Le shamisen et la musique de shamisen

 

Fumie Hihara (Ensemble Sakura)

 

Shamisen

 

Shamisen

 

Shamisen

 

 

Le shamisen


Musique traditionnelle japonaise - Le shamisen est un instrument à trois cordes de la famille des luths. On joue du shamisen à genoux à la japonaise (seiza), c'est-à-dire les fesses posées sur les talons.  

Shamisen

Provenant de Chine, il est entré au Japon assez tardivement, vers 1560.  

Son nom dérive directement du nom de son parent chinois, le san-hsien, qui signifie « trois cordes ».

La caisse de résonance de l'instrument est le plus souvent en ébène ou en chêne et elle est recouverte d'une peau de serpent ou… de chat. Le manche du shamisen est généralement en bois de santal rouge et il est particulièrement long. Il est  dépourvu de frettes. Les cordes sont tendues par trois élégantes chevilles de bois – quelquefois d'ivoire – qui donnent à l'instrument son originalité esthétique. Pour pincer les cordes, on utilise un plectre en ivoire appelé bachi.

Le shamisen produit un son tout à fait particulier, plutôt sec et métallique et dont il a été dit qu'il est « une sorte de mélange des sons d'un petit tambour et de l'harmonica »... (P. Landy, Musique du Japon, cité par F.-R. Tranchefort dans Les Instruments de musique dans le monde, coll. Points-Seuil)

 

La musique de shamisen


Le shamisen est à l'origine un instrument populaire. Il fut surtout utilisé au début pour accompagner les chants traditionnels des campagn
es, les minyō.  

Shamisen

Peu à peu il gagna la ville où il finit par devenir l'instrument de toutes les fêtes populaires. Pendant l'ère d'Edo, il devint aussi l'instrument favori des geishas du « monde flottant », les quartiers de plaisirs des grandes villes japonaises. Il demeure aujourd'hui l'instrument des geishas.

Mais le shamisen est aussi utilisé pour accompagner deux types de musique vocale : la  musique mélodique et la musique narrative.

La musique mélodique comprend les genres jiuta, nagauta, kumiuta, hauta, etc. Le genre jiuta a toujours été joué pour lui-même. Au contraire, le genre nagauta peut servir  d'accompagnement aux danses du théâtre kabuki. Plusieurs styles de musique traditionnelle jouée au shamisen découlent de ces deux types majeurs.

La musique narrative (katarimono) comprend plusieurs genres comme le gidayū et le kiyomoto. Le gidayū est utilisé pour raconter les histoires dans le théâtre de marionnettes bunraku. Le kiyomoto sert à accompagner les danses du théâtre kabuki. Tous les katarimono peuvent également être joués comme musique indépendante.

Shamisen

Shamisen

WebAnalytics

 

Contact : Artistes Associés - Japon
Nobuko Matsumiya : 06 18 05 92 77 - Philippe Costa : 06 56 73 40 30

Shamisen
Pour nous éviter les courriers indésirables, l'adresse est sous forme d'image. Merci de la recopier.

| accueil | concerts | concerts-lecture | concerts à domicile | cérémonie du thé |
 | discographie | TV coréenne | koto | shamisen | liens | partenaires |

Mise en ligne : 19 mai 2006
Dernière révision : samedi 2 mai 2015
Copyright © Artistes Associés - Japon 2006-2015. Tous droits réservés.